Je ne veux pas une vie facile : je veux une vie belle.

par Pauline Sommer, InfoBulles n° 345

Au téléphone avec ma sœur Justine, elle à La Chaux-de-Fonds, moi à Renens (VD). Je l’entends parler de la neige avec sa colocataire qui rentre à la maison et je demande « Oh ! il y a plein de neige chez toi ? c’est féérique ? ». Justine : « Oui mais chez toi au moins c’est facile : sans neige les routes sont dégagées. » À moi de répliquer ceci : « Je ne veux pas une vie facile, je veux une vie belle. » Nous avons toutes deux souri à cette réponse.

Quelques jours plus tard, ma lecture quotidienne me propose l’évangile selon Mt 10,37-39. Cet avertissement me rappelle mon slogan de la semaine précédente puis me conduit à relire le fameux Mt 6,33 : « Préoccupez-vous d’abord du Royaume de Dieu et de la vie juste qu’il demande, et Dieu vous accordera aussi tout le reste. » Le passage ne dit pas « Préoccupe-toi de tout le reste et Dieu t’accordera aussi le Royaume. »

Suis-je prête à laisser de côté la facilité pour chercher une vie belle ? Suis-je prête à laisser de côté mes propres désirs et envies afin de chercher le Royaume de Dieu ?

Ce n’est pas facile de placer le Royaume de Dieu en priorité de mes préoccupations. Ce n’est pas non plus facile de chercher le Royaume de Dieu pour Dieu lui-même. Je serais facilement tentée de me préoccuper du Royaume avec l’arrière-pensée espérant recevoir « tout le reste » le plus vite possible.

Mais je suis assez persuadée que ce n’est pas en me réfugiant dans la facilité que ma vie sera belle, ni que c’est dans la facilité que le Royaume de Dieu adviendra.

Alors, qui viendra chercher cette vie belle, même si difficile ?

 

Laisser un commentaire