Pensée quotidienne (92)

« Venez à l’écart dans un endroit désert et reposez-vous un peu. » (Marc 6.31).

Dans notre culture, le travail est perçu comme la vertu suprême et on soupçonne le repos d’incitation à la fainéantise. Mais je me souviens de ces quelques mots dans un livre qui a beaucoup compté dans ma vie de foi: Que faire? Rien, sinon (et n’est-ce pas l’activité suprême?) se laisser traverser par la Parole de vie, ouvrir large la bouche et aspirer cette parole qui en se découvrant illumine (Ps 119.130-131). Le vrai repos est ainsi ce temps où la vie spirituelle se régénère et s’accroît. Seigneur, merci pour les temps de repos; que ta Parole m’y traverse en laissant en moi son empreinte.

Laisser un commentaire