La méditation quotidienne de Luc (47)

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)


Abonnez-vous à la méditation quotidienne de Luc, version audio, par WhatsApp

« Quand le jour de la Pentecôte arriva, les croyants étaient réunis tous ensemble au même endroit. » Actes 2:1

Bonjour à toutes et à tous,

Les Eglises doivent repenser la manière de se rassembler. Certaines d’entre elles s’apprêtent à vivre un dimanche de Pentecôte bien particulier avec les premières messes et cultes célébrés dans les églises et les temples en présence des fidèles depuis presque trois mois. D’autres renoncent pour l’instant en raison de mesures difficilement applicables dans leur contexte.

Ce que nous vivons actuellement est totalement inédit et même si les rassemblements de personnes sont de nouveau possibles à certaines conditions, le fonctionnement même des Eglises a été totalement chamboulé par cette crise sanitaire sans précédent. Et cela touche au cœur de la vie de la communauté des croyants, lesquels depuis l’évènement de la Pentecôte rapporté dans le livre des Actes, se réunissent chaque semaine pour former ensemble l’Eglise[1].

Cependant, à la Pentecôte, le mouvement de l’Esprit est une force qui pousse vers l’extérieur. L’action de l’Esprit sur les croyants réunis tous ensemble au même endroit produit l’effet d’une détonation dont l’onde de choc va atteindre les extrémités de la terre. L’Esprit ne peut être contenu ou retenu. Il se fait entendre partout et il souffle là où il veut. L’Esprit est un élan, un envoi, un envol…

En effet, la bonne nouvelle ne doit pas rester dans un cercle d’initié. Elle doit se répandre partout à toutes les langues, toutes les cultures, toutes les nations. Il n’y a personne qui soit exclu. À propos des Juifs présents à Jérusalem lors de la Pentecôte, le texte dit qu’ils venaient « de tous les pays du monde ». « Ils étaient tous profondément surpris, car chacun d’eux entendait les croyants parler dans sa propre langue. » (v.5-6)

Nos modèles d’Eglises sont actuellement bouleversés et il n’est pas aisé de discerner ce que cela signifie. Pourtant, nous devons nous attendre à ce que la force de l’Esprit nous pousse là où nous ne pensions pas forcément aller. Car il y a de l’inattendu et de la surprise dans le Souffle. « L’Esprit, comme le vent, souffle où il veut ; tu entends le bruit qu’il fait, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Voilà ce qui se passe pour toute personne qui naît de l’Esprit de Dieu. » (Jean 3 :8)

L’évènement de la Pentecôte fait « déborder le vase » des croyants réunis. Ne soyons pas inquiet pour l’avenir, mais laissons-nous surprendre par le Souffle. Il nous conduira certainement encore par des chemins inattendus à la rencontre des gens de toutes les nations qui pourraient eux aussi se demander: « Qu’est-ce que cela signifie ? » (v.12) Un questionnement salutaire qui peut ouvrir à une conversion…

Bonne journée à toutes et à tous !

Amitiés,

Luc                                                                              Cormoret, le 30 mai 2020

P.S. Il est probable que cette méditation soit la dernière sous cette forme avec une diffusion quotidienne. Avec la reprise de certaines activités, je prévois d’écrire dorénavant plus qu’un texte par semaine. Je souhaite néanmoins rester à votre écoute. Si vous avez un avis sur la question, merci de me le faire savoir en laissant un commentaire ci-dessous !

[1] Le mot « église » vient du latin « ecclesia », issu du grec « ekklesia », qui signifie assemblée.

1 réflexion au sujet de “La méditation quotidienne de Luc (47)

  1. Salut Luc, merci beaucoup pour toutes tes méditations. Pour nous, une seule méditation par semaine suffit, par contre pourrais-tu la publier le samedi (ou avant le dimanche) parce que nous l’utilisons pour notre culte en famille du dimanche matin.

Laisser un commentaire