La méditation quotidienne de Luc (46)

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)


Abonnez-vous à la méditation quotidienne de Luc, version audio, par WhatsApp

« Laissez-vous renouveler par l’Esprit qui agit sur votre intelligence. » Ephésiens 4:23

Bonjour à toutes et à tous,

Chaque printemps nous fait découvrir avec émerveillement le feuillage frais et neuf des arbres. Le vert tendre et naturel des jeunes pousses du hêtre par exemple est un ravissement dont on ne se lasse pas. Peu importe l’âge de l’arbre, sa ramure se renouvelle chaque année.

Il doit en être de même pour le chrétien. Car être chrétien n’est pas un état statique et définitif. C’est une manière différente d’être au monde sans être du monde. Il ne se satisfait donc pas de ce qui est, il tend à devenir. Le chrétien est un être en croissance et en transformation constante. Il ne cesse de se renouveler pour parvenir à une stature d’adulte, à la taille du Christ dans sa plénitude. (Eph. 4 :13)

L’autre jour, en m’habillant, j’ai revêtu un vieux t-shirt de plus de vingt ans d’âge. Effectivement, j’ai encore quelques vieilleries dans mon armoire à habits ! Mes proches n’ont pas manqué de me faire remarquer que même si le t-shirt en question était encore en bon état, il ne pouvait dissimuler son ancienneté !

Comme l’arbre se défait de ses feuilles en automne, le marcheur à la suite du Christ ne peut pas garder les vieux habits de ses habitudes et de ses comportements passés. Le conservatisme et le conformisme ne conviennent pas au croyant. La passionnante aventure de la foi et de la spiritualité chrétienne est faite de dépassement, de renouvellement, de réformation et de transformation.

Il se peut que le temps présent soit propice à la remise en question. En tous les cas, il est toujours temps pour le croyant de revêtir sa nouvelle humanité « créé à la ressemblance de Dieu. » (Eph. 4 :24)

La respiration, ce processus instinctif et vital, nous est familière. Elle est constitutive de notre être. Ainsi le mot « pneuma » en grec qui a été traduit par « esprit » dans le texte ci-dessus désigne « le principe vital par lequel le corps est animé. » Il y a donc quelque chose d’organismique[1] dans l’action de se laisser renouveler par le Souffle divin, par l’air frais d’une Parole qui nous pénètre et nous fait vivre.

S’il nous est nécessaire de reprendre régulièrement notre souffle, d’expirer l’air altéré et de respirer l’air pur, il est tout aussi primordial de nous laisser remplir de nouveau de la Parole de Christ qui est esprit et vie[2].

Bonne journée à toutes et à tous !

Amitiés,

Luc                                                                              Cormoret, le 29 mai 2020

[1] Relatif à l’organisme

[2] Jean 6 :63

Laisser un commentaire