La méditation quotidienne de Luc (21)

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)


Abonnez-vous à la méditation quotidienne de Luc, version audio, par WhatsApp

« Pendant qu’ils marchaient, le son des trompettes ne cessait de retentir. Mais Josué commanda au peuple : « Restez parfaitement silencieux et ne poussez le cri de guerre qu’au moment où je vous en donnerai l’ordre. » Il leur fit faire une fois le tour de la ville avec le coffre, puis ils retournèrent au camp pour y passer la nuit. » Josué 6:9-11

Bonjour à toutes et à tous,

Pour sortir d’une situation qui semble bloquée, pas d’autre moyen que de continuer d’avancer, un jour après l’autre.

Devant les murailles infranchissables de Jéricho, Josué et son peuple ont suivi un plan de bataille hors du commun. Ecouter la parole du Seigneur en toutes circonstances, c’est prendre le risque de faire des choses qui peuvent sembler aberrantes et illogiques. Monter à l’assaut d’une ville fortifiée avec comme seules armes et outils, des trompettes et un coffre en bois recouvert d’or contenant des tablettes de pierre n’est certainement pas raisonnable.

Hors des sentiers battus et des techniques de guerre de l’époque, Josué et son peuple font confiance à la créativité et à l’originalité suggérée par YHWH[1]. Ils ne s’embarrassent pas de considérations matérielles et de calculs de probabilité. Ils participent à un mouvement original initié par le Seigneur. Car c’est dans le calme et la confiance que réside la force (Esaïe 30 :15).

La libération intervient par l’usage d’ustensiles liturgiques[2], les trompettes, et de l’arche de l’alliance, qui représente la présence de Dieu au milieu de son peuple.

Ces objets sacrés, la place des prêtres en tête du défilé suivi du coffre de l’alliance, démontrent que la victoire ne s’obtient pas avec des moyens conventionnels. Déjà au début du chemin de libération dans l’Exode, le peuple de Dieu a dû apprendre la confiance. « Le SEIGNEUR combattra pour vous, et vous, vous garderez le silence. » (Exode 14 :14) Les ennemis peuvent être nombreux et redoutables, mais une seule chose importe : compter sur le Seigneur, sur son inspiration originale, écouter sa parole créative et garder le silence.

Bonne journée à toutes et à tous ! Écoutons la réponse soufflée par le vent[3] !

Amitiés,

Luc                                                                              Cormoret, le 25 avril 2020

[1] YHWH est le nom du Seigneur révélé à Moïse, dans la rencontre du buisson ardent. Il s’agit du nom personnel du Dieu d’Israël. Par respect, les juifs ne prononcent jamais ce nom. Quand ils doivent lire ces quatre lettres ou tétragramme, ils disent : « le Seigneur » ou « Adonaï ».

[2] Qui servent au culte rendu à Dieu (rites, prières, chants)

[3] Référence à la chanson Blowin’ in the Wind de Bob Dylan (https://www.bobdylan-fr.com/trad/blowinginthewind.html)

Laisser un commentaire