Pensée quotidienne (105)

Combien précieuse est ta fidélité, ô Dieu ! A l’ombre de tes ailes les humains trouvent un abri. (Psaume 36:8)

Image rare et précieuse que la découverte de cette étoile des glaciers, la célèbre edelweiss (!) lors d’une course en montagne ! Cela se savoure et s’apprécie. Dans ma mémoire subsiste un souvenir très clair de l’émotion ressentie. Combien précieuse est l’empreinte indélébile laissée par la bonté fidèle de Dieu dans ma vie !

Je veux recevoir la pensée quotidienne par WhatsApp

Culte Connect 12 juillet 2020

Culte Connect: dimanche 12 juillet à 10h

Pour rejoindre un culte Connect:

  1. Sur Internet avec son et image (avec votre ordi, tablette ou smartphone)

Sur le web par : https://zoom.us/j/311820378?pwd=bElsNzlwZ0hVcmQycUZRdG5EYVhrUT09

ou directement depuis l’application Zoom

Identifiant de réunion : 311 820 378

Mot de passe : 172300

  1. Par téléphone avec le son uniquement

Appelez l’un des numéros de téléphone suivants :

031 528 09 88 ou
022 591 00 05 ou
043 210 70 42

  1. Écoutez le message puis, tapez le signe * sur votre clavier du téléphone pour le français.
  2. Écoutez puis, lorsqu’on vous demande l’identifiant de réunion, tapez les signes 311 820 378 # sur votre clavier du téléphone.
  3. Écoutez puis, lorsqu’on vous demande l’identifiant de participant (ou le mot de passe) tapez les signes 17 23 00 # sur votre clavier du téléphone.

 

La méditation de la semaine (6)

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)


Abonnez-vous à la méditation de la semaine en version audio par Whatsapp

« Esaü traita Jacob en ennemi à cause de la bénédiction qu’il avait obtenue de son père. » Genèse 27:41

Bonjour à toutes et à tous,

La rupture entre Esaü et Jacob est un épisode bien connu du livre des commencements (la Genèse). Jacob, le rusé, et Esaü, le chasseur, étaient deux frères jumeaux que tout opposait. Leur rivalité était exacerbée par des parents qui avaient chacun une préférence pour l’un et pour l’autre. Esaü était « un habile chasseur, un homme de la campagne » et Jacob était « un homme tranquille, qui restait sous les tentes. » Aujourd’hui, on dirait un citadin et un campagnard.

Nous y voilà. En effet, nous opposons nous aussi volontiers ce qui est différent : la ville et la campagne, la Suisse romande et la Suisse alémanique, ceux du haut et ceux du bas, etc.

Nous avons aussi nos préférences pour telle et telle personne plutôt qu’une autre. Nous comparons et faisons des catégories, des classements. Peut-être avons-nous nous aussi nos « chouchous » ! La diversité donnée par Dieu est cause de tension, de séparation, d’opposition et de haine. Pourquoi ? Les différences entre humains, entre peuples et nations, entre personnes de couleurs différentes, entre cultures et religions, sont clairement une idée du Créateur d’après la Genèse. Pourquoi donc en faisons-nous une raison de nous mettre en concurrence, en compétition, en opposition ?

Sans doute que l’ego et l’identité que nous nous sommes forgés contribuent grandement aux divisions que nous pouvons observer un peu partout. Mais comme Jacob et Esaü sont sortis du ventre de la même mère suite à l’intervention divine et qu’elle a donné naissance à des jumeaux selon la parole de Dieu[1], nous devrions reconnaître la main de Dieu qui, habilement, renverse nos catégories et nos manières de nous mettre en concurrence. « Un de ces peuples sera plus fort que l’autre, et le grand servira le petit. » Que veut dire être plus fort que l’autre ? Sinon que le grand doit servir le petit. Nous pouvons lire déjà dans cette phrase un principe de réciprocité et d’égalité.

Jésus dira : « Le plus grand parmi vous doit être votre serviteur. Celui qui s’élève lui-même sera abaissé, mais celui qui s’abaisse lui-même sera élevé. »[2]

Jésus-Christ est le modèle qui nous donne à comprendre que nous pouvons sans crainte abandonner notre ego, renoncer à nous-mêmes et le suivre. Il est celui qui réunit ce que nous séparons, qui réconcilie ce que nous opposons, qui pacifie ce que nous divisons.

L’altérité est une source de tension inévitable. Elle nous est donnée comme une opportunité de nous découvrir différent, de nous comprendre et d’apprendre à coopérer pour que la terre soit habitable pour tous.

Je ne suis pas toi et tu n’es pas moi ! Essayons de commencer à nous comprendre !

Bonne journée à toutes et à tous !

Amitiés,

Luc                                                                            Cormoret, le 10 juillet 2020

[1] « Deux nations sont dans ton ventre, deux peuples se sépareront au sortir de ton sein ; un de ces peuples sera plus fort que l’autre, et le grand servira le petit. » (Genèse 25 :23)

[2] Matthieu 23 :11-12

Pensée quotidienne (104)

Où aller loin de toi ? Où fuir loin de ta présence ? (Psaume 139:7)

Soif d’évasion ? Besoin de fuir son quotidien, de se déconnecter ? De qui ? De quoi ? L’humain aspire parfois à échapper à une réalité devenue trop pesante. L’illusion serait de croire que la fuite résoudra les choses à notre place. La réalité est au contraire libératrice, pour qui accueille la Présence qui sait tout de nous. Pourquoi chercher à fuir Celui qui veut nous libérer de tout ce qui nous oppresse ?

Je veux recevoir la pensée quotidienne par WhatsApp

Pensée quotidienne (103)

Ils arrivent, sur les montagnes, les pas de celui qui porte la bonne nouvelle, qui proclame la paix ! (Nahum 2:1)

Marcher en montagne est une activité prisée par un grand nombre de personnes durant la période estivale. Cela n’est pas sans risques. Un pied mal assuré et c’est la chute. Ainsi les porteurs de la bonne nouvelle doivent s’attendre à affronter des milieux hostiles. Proclamer la paix dans un monde de plus en plus divisé n’est pas une sinécure. Mais cela vaut largement le coup de partir à l’assaut de ces sommets ! La méchanceté n’aura pas le dernier mot…

Je veux recevoir la pensée quotidienne par WhatsApp

 

Pensée quotidienne (102)

A leur arrivée, ils réunirent l’Eglise et racontaient tout ce que Dieu avait réalisé avec eux… (Actes 14 :27)

Après avoir été privé de nous réunir en Eglise, nous nous préparons à retrouver notre chapelle. Des retrouvailles attendues, mais des occasions aussi de raconter tout ce que Dieu a réalisé avec nous durant le temps de la séparation… Car Dieu ne s’arrête heureusement pas aux murs d’aucune église ou chapelle. Il est « Dieu avec nous » partout où nous sommes et là où nous allons comme témoin de la bonne nouvelle !

Je veux recevoir la pensée quotidienne par WhatsApp

Pensée quotidienne (101)

Vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. (1 Thessaloniciens 5 :5)

Être des enfants de la lumière, quelle bien belle image ! Le jour est propice à l’action. Y voir clair permet d’agir juste, à la bonne place. Comme descendants de la lumière, il n’y a pas de raison de se cacher dans l’obscurité.

Seigneur, conduis-moi aujourd’hui vers la clarté de ton amour !

Je veux recevoir la pensée quotidienne par WhatsApp

Reprise des cultes à la chapelle

Reprise des cultes à la chapelle et mesures de protection

Le comité de l’église s’est réuni par visioconférence le mardi 23 juin. Nous avons discuté du plan de protection élaboré par une commission en vue de la reprise des cultes en présentiel. En concertation avec la présidence, Luc a rédigé le texte qui suit et qui fait office d’annonce officielle :

Chers membres, chers amis,

Nous vous communiquons ci-dessous les décisions du comité quant à la reprise des cultes en présentiel à la chapelle. Voici les points principaux que nous portons à votre connaissance :

  • La reprise des cultes à la chapelle se déroulera en deux étapes.
  • Dimanche 12 juillet 2020, le culte connect aura lieu à 10h et sera diffusé depuis la chapelle. Les membres, amis et personnes intéressées sont invités à rester chez eux et à rejoindre le culte via zoom ou par téléphone. Les intervenants du culte seront eux à la chapelle pour célébrer ce culte à distance.
  • Dimanche 19 juillet 2020 à 10h, le culte se déroulera en présentiel à la chapelle. Nous pourrons accueillir 60 personnes dans la salle du 1er étage. 20 places supplémentaires seront disponibles dans la salle sud au rez-de-chaussée (avec en principe une diffusion sur écran).
  • Un document destiné aux personnes se rendant à la chapelle a été élaboré. Il présente un résumé des mesures contenues dans le plan de protection. Veuillez lire attentivement ce document avant de vous rendre à la chapelle.
  • Le plan de protection étudié et avalisé par le comité peut être consulté en cliquant sur le lien ci-dessous :

Plan protection Les Bulles

  • Pour les personnes qui souhaitent encore rester chez elles et suivre le culte par zoom, il sera toujours possible de se connecter via le lien se trouvant sur le site ou par téléphone en appelant au numéro indiqué. Pour rappel, l’horaire change dès le 12 juillet. À partir de cette date, les cultes seront diffusés à 10h.
  • Dimanche 26 juillet 2020, il n’y aura pas de culte aux Bulles. Vous êtes invités à rejoindre le culte qui sera célébré au Pont des Anabaptistes à 10h. Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant.

Le comité et la pastorale se réjouissent de pouvoir vous accueillir à nouveau à la chapelle. Nous faisons appel à votre diligence et votre sens des responsabilités afin que cela se passe au mieux. Dans tous ces changements, nous sommes assurés que Dieu veille sur nous et nous conduit dans sa bienveillance. Que la paix du Christ vous accompagne.

Au nom du comité et de la pastorale,

Luc Ummel

La méditation de la semaine (5)

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)


Abonnez-vous à la méditation de la semaine en version audio par Whatsapp

« Quand vous ferez la moisson dans votre pays, tu ne moissonneras pas ton champ jusqu’au bord et tu ne ramasseras pas ce qui reste à glaner. Tu ne cueilleras pas non plus les grappes restées dans ta vigne, tu ne ramasseras pas les grains qui en seront tombés. Tu abandonneras cela au pauvre et à l’immigré. Je suis le SEIGNEUR (YHWH), votre Dieu. » Lévitique 19 :9-10

Bonjour à toutes et à tous,

La question des frontières est revenue sur le devant de la scène et de l’actualité. Certes, elles n’avaient jamais disparu. Mais depuis le bouleversement planétaire causé par un virus microscopique, les limites territoriales des Etats et des régions se sont avérées utiles pour tenter de faire barrage contre la propagation de l’épidémie. Les règles d’hygiène et de distanciation, les limitations des rassemblements et les mises en quarantaine sont là aussi pour nous rappeler que la vie en société nécessite des règles visant à protéger les individus vulnérables et à respecter autrui.

Dans la Bible, le Lévitique est un peu comme notre Code Civil actuel. Ces lois sont un outil servant à mettre en évidence les faiblesses et les limites d’une personne vis-à-vis d’elle-même, de l’autre et de Dieu. Elles forment un recueil de règles de vie. Car la vie en général et la vie en société en particulier, implique des règles, des démarcations pour que les individus qui la composent puissent se développer et s’épanouir dans l’équité et la justice.

Ce sont donc des règles pour et en faveur de la vie. Elles visent à permettre de rester en communion avec Dieu et avec son prochain. Un commentateur du chapitre 19 du Lévitique relevait un dénominateur commun qu’il résumait ainsi : Il faut rechercher ce qui facilite la communion et éviter ce qui y fait obstacle[1]. Rester dans la relation et prévenir les blocages.

Les limites des lois doivent nous permettre de conserver la cohésion qui n’est possible qu’au travers d’une solidarité concrète. Ces fondamentaux sont constamment remis en cause et menacés par les réactions de repli et de peurs générées par notre égo. Cela est particulièrement sensible en période de crise.

Acceptons les limites fixées par le Seigneur de tous les humains en faveur des pauvres et des immigrés. Faisons-leurs une place dans notre pays ! Laissons-les glaner dans nos champs et nos vignes ! Abandonnons-leurs une part de nos revenus ! Recherchons le bien de la société civile dans laquelle nous sommes appelés à vivre comme des enfants de la lumière. Celui qui est Lumière ne connaît aucune éclipse. Au contraire, Il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons[2]. Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait[3], disait Jésus.

Ne fermons pas les frontières de notre cœur mais demeurons éveillés afin de rechercher ce qui facilite la communion et éviter ce qui y fait obstacle.

Bonne journée à toutes et à tous !

Amitiés,

Luc                                                                              Cormoret, le 3 juillet 2020

[1] Pierre Magne, L’amour du prochain, Revue Lire & Dire no 26, 1995

[2] Matthieu 5 :45

[3] Matthieu 5 :48